Le Roi Du Nord Contre Le Sud Et Les Événements De La Fin Des Temps D’aujourd’hui

Le livre de Daniel contient à la fois de véritables événements historiques et des prophéties pertinentes aujourd’hui. Les parties historiques incluent certaines des histoires les plus inspirantes de l’Écriture : les captifs qui restent fidèles à Dieu sont dix fois plus sages que ceux qui ne lui sont pas fidèles ; des ennemis cherchant à piéger et à détruire les fidèles de Dieu, mais son peuple est délivré d’une fournaise ardente et de la fosse aux lions – de belles histoires. Mais dans ce blog, nous allons nous concentrer sur les prophéties du livre et, plus particulièrement, sur la prophétie des rois du Nord et du Sud telle qu’elle est rapportée au chapitre 11.

Le contenu de Daniel forme un modèle prophétique. Les diverses prophéties commencent à l’époque, ou à peu près, l’époque où Daniel vivait, et elles progressent à partir de ce point jusqu’à la seconde venue du Christ, chaque prophétie ultérieure donnant plus de détails sur l’avenir.

  • Daniel 2: la prophétie de l’homme multi-métal commence avec Babylone et traverse la Médo-Perses, la Grèce, Rome, l’Europe fracturée et la venue du Christ.
  • Daniel 7: la prophétie des quatre bêtes commence avec Babylone et traverse la Médo-Perses, la Grèce, Rome, l’Europe fracturée, puis la Rome papale et la venue du Christ.
  • Daniel 8 et 9 : la prophétie du bélier et du bouc commence avec le renversement des Médo-Perses par la Grèce, suivi de la montée initiale de la Rome païenne et de sa transformation éventuelle en sa forme papale. Mais cette prophétie donne plus de détails, précisant combien de temps il faudra avant que le Messie vienne et révélant la contre-attaque de Satan pour infecter l’esprit des gens avec une fausse compréhension de la loi de Dieu et de ce que Christ a accompli, qui est ensuite suivie par le peuple de Dieu de la fin des temps purifié du péché et préparé à rencontrer Jésus et, finalement, culminant avec la seconde venue du Christ.

Ensuite, Daniel 11, sur lequel nous nous concentrons pour ce blog, est le dernier de cette série de prophéties et recommence avec les événements survenus en Perse à l’époque de Daniel.

  • Daniel 11: 1-4 : La vision est donnée au cours de la troisième année du règne de Cyrus et fait référence à trois autres rois qui se lèveront, suivis d’un quatrième roi plus puissant que les autres, mais dont l’empire serait brisé et partagé entre les quatre vents – c’est-à-dire quatre points cardinaux. Les trois rois qui suivirent Cyrus furent Cambyse (530-522 av. J.-C.) ; le Faux Smerdis (522 av. J.-C.) ; et Darius I (522-486 av. J.-C.). Le quatrième fut Xerxès (486-465 av. J.-C.), qui souleva les Grecs (v. 2) et finalement, l’empire fut conquis par Alexandre le Grand (336-323 av. J.-C.), qui mourut au sommet de sa puissance et dont le royaume était divisé en quatre régions (vv. 3, 4).
  • Daniel 11: 5-14 : représente les batailles entre les dynasties Hellénistiques après la mort d’ Il existe différents commentaires bibliques qui peuvent donner les événements historiques spécifiques correspondant à ces versets. Le roi du Nord représente la partie de la Perse correspondant à l’ancienne Babylone, la partie syrienne, tandis que le roi du Sud représente l’Égypte.
  • Daniel 11:16-28 : Au verset 16, nous avons l’apparition de Rome, le royaume qui s’établit dans le “Beau Pays”, qui fait référence au lieu où Dieu habite avec son peuple. Au verset 22, ce pouvoir tue le prince de l’alliance, ce qui fait référence à la crucifixion de Jésus, confirmant ainsi que cette section fait référence à la Rome paï
  • Daniel 11:29-39 : Ces versets nous font passer de l’Israël littéral à l’Israël spirituel, ceux qui ressemblent à Abraham par leur caractère et leur foi, et de la Rome païenne en tant que roi du Nord à la Rome chrétienne en tant que roi du Nord.

Le thème qui ressort est que les deux rois (Nord et Sud) représentent deux philosophies qui perdurent à travers le temps.

Le Nord (Babylone/Perse/Rome) représente des puissances qui prétendent croire en Dieu mais qui utilisent les méthodes de ce monde pécheur, notamment l’imposition de la loi et la force coercitive de l’État. Nabuchodonosor prétendait croire au Dieu de Daniel, mais il utilisait la loi imposée pour la faire respecter (Daniel 3 :28, 29) ; Darius prétendait croire au Dieu de Daniel, mais il utilisait la loi imposée pour la faire respecter (Daniel 6 : 23-27) ; et finalement la Rome païenne est devenue la Rome papale, qui prétend représenter Dieu mais infecte tout le christianisme avec le mensonge de la loi imposée qui conduit à la religiosité légale dans le christianisme, présentant ainsi Dieu de manière erronée (Daniel 7 : 20-25). Ainsi, le roi du Nord est le système qui fusionne la croyance en Dieu (l’Église) avec les méthodes humaines imposées (l’État) pour former l’impérialisme religieux.

Le Sud (Égypte) signifie des puissances qui nient Dieu, comme l’a dit Pharaon : “qui est Dieu pour que je lui obéisse ?” (Exode 5:2). Le roi du Sud a commencé son assaut final (de la fin des temps) contre le roi du Nord avec la Révolution française, qui a nié tous les dieux et intronisé la déesse de la raison, jetant les bases de la montée de l’athéisme, de l’humanisme et de la laïcité en Amérique le monde occidental, qui depuis s’avance contre le roi du Nord.

L’un des fondateurs de l’Église Adventiste a écrit dans le livre La Tragédie des Siècles, ce qui suit :

La “grande ville” dans les rues de laquelle les deux témoins sont tués, et où gisent leurs cadavres, “est appelée, dans un sens spirituel, … Egypte”. De toutes les nations dont l’Ecriture nous rapporte l’histoire, c’est l’Egypte qui a le plus effrontément nié l’existence de Dieu et foulé aux pieds ses commandements. Aucun monarque ne s’était jamais révolté plus audacieusement contre l’autorité du ciel que le pharaon d’Egypte. Quand Moïse lui apporta un message de la part de Dieu, il lui répondit avec hauteur: “Qui est l’Eternel, pour que j’obéisse à sa voix, en laissant aller Israël? Je ne connais point l’Eternel, et je ne laisserai point aller Israël.”1 Tel est le langage de l’athéisme. Or, la nation représentée ici par l’Egypte devait également refuser de reconnaître les droits du Dieu vivant; elle devait faire preuve d’une incrédulité semblable, et défier de la même façon le Créateur des cieux et de la terre. La “grande ville” est aussi appelée, “dans un sens spirituel, Sodome”. La corruption de Sodome se manifestait plus spécialement par sa luxure. Ce péché devait également caractériser la nation qui allait accomplir cette prophétie. (p. 269 (TS 290.2 fr)).

L’auteur continue ensuite en identifiant la Révolution française comme répondant à cette description. La France est la puissance qui est entrée à Rome et a capturé le pape en 1798, mettant fin au règne de 1 260 ans de l’union Église-État et ouvrant la voie à la montée de l’athéisme, de l’humanisme et de la laïcité. Le roi du Sud, qui représente l’athéisme, l’humanisme laïc, le libéralisme athée et le progressisme, a commencé son assaut final contre le roi du Nord (l’impérialisme Eglise-État) avec la Révolution française. Aujourd’hui, le roi du Sud poursuit sa forte offensive contre le roi du Nord – mais les choses sont sur le point de changer. Examinons les derniers versets du chapitre 11.

  • Daniel 11: 40-45 : Ces versets décrivent les événements pertinents pour notre monde d’aujourd’ Il existe une variété d’interprétations et d’applications de la part de divers érudits bibliques, que j’ai examinées dans une étude biblique précédente.

Ici, nous examinerons ce qui, à mon avis, est le plus probablement décrit dans ces versets, mais je reste ouvert à mettre à jour mes points de vue à mesure que l’histoire se déroule. Je ne suis pas dogmatique, mais je soumets ces idées à l’étude et à la considération des autres. Alors s’il vous plaît, si vous avez des idées pour améliorer cette explication, partagez-les.

***

  • Verset 40 : “Au moment de la fin, le roi du sud l’affrontera, et le roi du nord fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, ainsi que de nombreux bateaux. Il pénétrera dans tous les pays, déferlera comme un torrent et débordera.” (S21).

Le temps de la fin fait référence à la période précédant la seconde venue du Christ. Le roi du Sud (athéisme, humanisme laïc, libéralisme athée, progressisme) attaquera le roi du Nord (le christianisme et ses diverses agences qui cherchent à promouvoir leur religion via des gouvernements coercitifs – comme l’interdiction de l’alcool au début du 20e siècle, lois restreignant le mariage à un homme et à une femme, lois contre l’avortement, lois limitant les homosexuels dans l’armée, etc.).

Au cours des deux derniers siècles, nous avons vu le roi du Sud (humanisme laïc) s’opposer durement au roi du Nord (impérialisme religieux) et réaliser des progrès majeurs. Mais la prophétie ne s’arrête pas là. Il est dit que le roi du Nord se lancera contre le roi du Sud. Et si notre compréhension de cette prophétie est correcte, cela signifie que nous sommes sur le point de voir une résurgence du conservatisme religieux prendre le pouvoir politique, ce qui renversera et détruira de manière agressive le roi du Sud (humanisme laïc). Une majorité de gens en Amérique vont être poussés trop loin par l’extrémisme des impies au point qu’ils réagiront de manière agressive et se déchaîneront contre lui, prenant finalement le contrôle du gouvernement pour adopter et appliquer leurs lois religieuses.

Le nationalisme est un conservatisme (autoprotection, survie au sein du groupe, frontières fortes, isolement, retrait), qui est l’activité du roi du Nord. À mesure que surviennent des événements qui augmentent le sentiment de chaos, de menace, d’insécurité (peste, pénurie alimentaire, pressions financières, guerre, changement climatique, violence, émeutes, etc.), la peur ramènera les gens vers des positions conservatrices (roi du Nord). Lorsque les temps sont bons, comme dans les périodes de paix et de prospérité relatives, les cultures ont tendance à s’orienter vers des programmes progressistes. Ainsi, à mesure que le roi du Sud prend le pouvoir et fait avancer son programme, la société devient plus décadente, s’étendant jusqu’à ce que son économie s’effondre – puis, lorsque cela se combine avec les événements bibliques du “temps de trouble” des derniers jours (violence croissante et catastrophes naturelles, peste, guerres, terrorisme), il renforcera le soutien à un programme conservateur qui permettra aux forces du roi du Nord de riposter.

***

  • Verset 41 : “Il pénétrera dans le plus beau des pays et beaucoup trébucheront, mais voici ceux qui seront délivrés de son pouvoir: Edom, Moab et les principaux des Ammonites.” (S21).

Le plus beau des pays fait référence au lieu où Dieu demeure avec Son peuple. La philosophie du roi du Nord cherche à envahir le cœur et l’esprit des gens qui gardent les commandements de Dieu parce qu’ils valorisent les principes conservateurs et la croyance en Dieu. S’ils ne font pas attention, de nombreux membres du peuple de Dieu seront pris dans le jeu de pouvoir religieux qui cherche à s’opposer au roi du Sud. Des gens du monde entier se laisseront convaincre par cette approche et se joindront à la résurgence de l’Église chrétienne et de l’État.

Tout au long de Daniel 11, les rois du Nord et du Sud s’affrontent, le Beau Pays (le peuple de Dieu) étant pris au milieu. Le peuple de Dieu ne doit être identifié ni avec le roi du Nord (impérialisme religieux) ni avec le roi du Sud (humanisme laïc), mais doit être séparé et distinct. C’est l’un des pièges de Satan que de séduire les gens dans l’un de ces deux camps philosophiques et politiques.

Edom (descendants d’Ésaü), Moab et Ammon (descendants de Lot) étaient des nomades et représentaient des peuples qui ne se joignaient pas à des nations ou à des gouvernements humains fixes. Ainsi, ceux qui conservent leur indépendance, leur liberté et leur liberté, et pensent donc par eux-mêmes, n’accepteront pas la fusion de l’Église et de l’État et ne tomberont pas sous le pouvoir du roi du Nord.

***

  • Versets 42, 43 : “Il étendra son pouvoir sur divers pays et l’Egypte n’y échappera pas: il se rendra maître des trésors d’or et d’argent et de tous les biens précieux de l’Egypte. Les Libyens et les Ethiopiens marcheront à sa suite.” (S21).

L’Égypte est synonyme du roi du Sud et, donc, d’athéisme, d’humanisme laïc, de libéralisme impie et de progressisme et n’échappera pas à la contre-attaque du roi du Nord (impérialisme religieux ; union Église-État). Le roi du Nord prendra le contrôle des actifs auparavant contrôlés par le roi du Sud – médias, commerce et propriété. Dans la Bible, la Libye et la Nubie (ou l’Éthiopie) représentent l’Afrique (à l’exclusion de l’Égypte), ce qui signifie que divers groupes raciaux se soumettront à l’autorité du roi du Nord. Cela peut également signifier qu’une grande partie du soutien à cette résurgence mondiale de l’impérialisme religieux viendra des personnes de couleur. En fait, les pays qui comptent aujourd’hui le pourcentage le plus élevé de personnes restant religieusement conservatrices et soutenant l’impérialisme ecclésial se trouvent en Afrique et en Amérique latine.

***

  • Verset 44 : “Des nouvelles de l’est et du nord le troubleront et il partira, dans une grande colère, détruire et exterminer beaucoup d’hommes.”

Dans les Écritures, l’Est et le Nord sont souvent associés à Dieu :

  • “L’Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’est, et il y mit l’homme qu’il avait façonné. (Genèse 2:8 S21).
  • La gloire de Dieu est décrite comme venant de l’est : “J’ai vu la gloire du Dieu d’Israël venir depuis l’” (Ézéchiel 43:2 S21). La gloire de Dieu est une autre façon d’exprimer le caractère d’amour de Dieu. Ainsi, le caractère de Dieu, ses véritables méthodes et principes, proclamés et révélés, alarmeront le roi du Nord.
  • Jésus décrit sa seconde venue comme venant de l’est : “En effet, tout comme l’éclair part de l’est et apparaît jusqu’à l’ouest, ainsi sera le retour du Fils de l’homme.” (Matthieu 24:27 S21).
  • L’Apocalypse décrit les anges de Dieu comme ayant le sceau de Dieu et venant de l’est pour sceller le peuple de Dieu : “Et je vis un autre ange qui montait du côté du soleil levant et qui tenait le sceau du Dieu vivant. Il cria d’une voix forte aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de faire du mal à la terre et à la mer: «Ne faites pas de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, avant que nous ayons marqué d’une empreinte le front des serviteurs de notre Dieu.» ” (7:2, 3 S21). Le roi du Nord est alarmé par les messagers de Dieu qui apportent la vérité qui scelle les saints de Dieu.
  • Moïse reçut l’ordre de placer la table qui contenait les pains de proposition et le vin du côté nord du sanctuaire : “Tu placeras la table devant le voile et le chandelier en face d’elle, du côté sud du tabernacle; tu mettras la table du côté ” (Exode 26:35 S21). Les pains de proposition et le vin représentent le corps et le sang de Jésus, notre Sauveur.
  • Job nous dit que Dieu vient du nord : “Du nord survient une lumière dorée: Dieu s’entoure d’une splendeur redoutable.” (37:22 S21).
  • Ésaïe décrit que Lucifer voulait monter sur le trône de Dieu, qui se trouve au nord : “Comment es-tu tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore? Te voilà abattu par terre, toi qui terrassais les nations! Tu disais dans ton cœur: ‘Je monterai au ciel, je hisserai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu et je siégerai sur la montagne de la rencontre, à l’extrême nord.” (Ésaïe 14:12, 13 S21).

Alors que le roi du Nord (le conservatisme religieux uni aux pouvoirs étatiques, formant l’impérialisme religieux) assaille les forces du roi du Sud (l’humanisme laïc), le peuple de Dieu est pris entre ces deux forces. Un message de Dieu est envoyé au monde révélant qu’Il n’est dans aucun de ces mouvements – que Sa loi n’est pas comme la loi humaine. C’est un message qui éclaire la vérité sur Dieu en tant que Créateur, montrant que Ses lois sont des lois de conception – les protocoles sur lesquels la vie est construite pour fonctionner. Cest un message qui rend gloire à Dieu car il révèle son véritable caractère damour. Cest un message qui expose à la fois les mensonges de limpiété et ceux du faux christianisme. Cela expose comme faux le christianisme qui enseigne que la loi de Dieu fonctionne comme la loi humaine et vénère donc un dieu qui est la source de la douleur et de la souffrance infligées en guise de punition pour le péché.

Le vrai peuple de Dieu ne peut s’aligner sur aucun de ces mouvements humains et est appelé par Dieu à en sortir – à s’en séparer (Apocalypse 18:4). Ce message sur le vrai caractère de Dieu et sa loi de conception alarme le roi du Nord (impérialisme religieux) et menace son pouvoir, alors il cherche à utiliser tous les moyens à sa disposition pour faire taire et détruire les voix de la vérité céleste.

***

  • Verset 45 : “Il dressera les tentes de son palais entre les mers, vers la glorieuse et sainte montagne. Puis il arrivera à sa fin sans que personne ne l’aide.” (S21).

La tente ici représente le système de croyances, d’idées, de concepts, de protocoles et d’autorité du roi du Nord. Les mers représentent la mer de l’humanité, des peuples du monde. La belle montagne sainte représente le lieu où Dieu habite – la source de la vérité divine, l’Évangile. Le roi du Nord met son pouvoir, ses revendications, ses mensonges, ses distorsions, ses exigences, ses menaces, ses lois imposées, ses fausses théologies entre Dieu et les peuples de la terre. Pourtant, il finira par échouer et sera détruit par la seconde venue du Christ.

Le roi du Nord (l’impérialisme religieux) et le roi du Sud (l’humanisme laïc) représentent tous deux les agents de Satan, le peuple de Dieu étant pris au milieu. Satan utilise ces deux côtés l’un contre l’autre comme un piège pour séduire ou tromper le peuple de Dieu afin qu’il choisisse l’un des deux côtés, alors que les deux côtés sont en réalité le sien.

Exemples de la façon dont ces deux côtés sont utilisés pour tromper le peuple de Dieu :

  • Un conflit sur la question de savoir si nous devrions avoir la prière dans les écoles publiques – le christianisme promouvant la prière dans les écoles (roi du Nord) contre l’humanisme laïc s’opposant à la prière dans les écoles (roi du Sud).
    • Cela pourrait-il amener de bons chrétiens à choisir de se ranger du côté du roi du Nord – l’impérialisme religieux – qui chercherait à imposer ses opinions religieuses aux autres par le pouvoir de l’État et à refuser la liberté à ceux qui ne voudraient pas prier ?
    • Cela pourrait-il conduire d’autres bons chrétiens qui reconnaissent les principes de liberté comme étant pieux à se ranger du côté du roi du Sud – l’humanisme laïc – et à promouvoir un système qui nie Dieu et à endoctriner des générations d’enfants dans un faux système de croyance, le rendant plus difficile pour eux de connaître Dieu ?
  • Un conflit sur l’avortement (non pas sur la question de savoir si l’avortement est bien ou mal, pas plus que la prière n’est bien ou mal, mais sur la question de savoir si cette question pourrait être utilisée par Satan pour inciter les chrétiens à utiliser ses méthodes pour atteindre leurs objectifs) –
    • De bons chrétiens, qui valorisent la vie et veulent la protéger, pourraient-ils se laisser tromper et se ranger du côté du roi du Nord – l’impérialisme religieux – et chercher à adopter des lois pour forcer les gens à mettre en pratique leurs opinions morales quelles que soient les circonstances ? Des idées pourraient-elles être avancées selon lesquelles “nous croyons que chaque enfant est un don de Dieu” et une telle rhétorique pourrait-elle amener les gens – enfants, adolescents ou jeunes femmes – qui ont été violés ou abusés sexuellement et sont tombés enceintes à se demander si c’est vrai ? le viol était-il réellement un cadeau de Dieu ? Les bons chrétiens pourraient-ils se laisser tromper par le roi du Nord pour promouvoir des mensonges sur Dieu ?
    • Cela pourrait-il conduire d’autres personnes de bon cœur, qui ne sont peut-être pas chrétiennes, mais qui se soucient des autres, à reconnaître les principes de liberté et à se ranger du côté du roi du Sud – l’humanisme laïc – et à enseigner “ce n’est que votre corps ; faites le choix que vous voulez” et, ce faisant, amener certaines femmes à faire des choix qu’elles regretteront plus tard ?

Sommes-nous, en tant que chrétiens, capables de reconnaître que participer aux côtés du roi du Nord ou du roi du Sud est un piège de Satan, dans lequel il fait croire aux gens qu’ils se battent pour ce qui est juste alors qu’en réalité, ils se joignent à eux avec lui?

Je vous encourage à rejeter à la fois le roi du Nord (l’impérialisme religieux) et le roi du Sud (l’humanisme laïc) et à accepter la vérité sur notre Dieu Créateur d’amour. Sortez des systèmes confus de ce monde et soyez en admiration devant Dieu – et glorifiez-le en vivant sa loi d’amour dans votre vie.

Verified by MonsterInsights